mardi 24 juin 2008

Should The World Fail to Fall Apart....



..... a subjective history of dansey gothic rock.

A l'occasion de la sortie du premier album de Bauhaus depuis 1983, "Go Away White" , qui est aussi le dernier, et ne sera pas accompagne par un tour, j'avais envie de revenir sur la personne moins connue que Peter Murphy mais tout autant non negligeable de Daniel Ash et ce qu'on pourrait appeler le gothic rock.



Cet homme de l'ombre est le compositeur du tube plus hype que jamais Bela Lugosi's dead, qui sert notamment de soundtrack a l'ouverture du magnifique film The Hunger (les Predateurs en VFR) ou David Bowie et Catherine Deneve dansent devant un Peter Murphy encage et pratiquent l'echangisme dans une cave New Yorkaise, entre les cretees noires de post-punks prets a passer a l'indus.

Pendant que Peter Murphy lit le journal, Ash ecrit les melodies et travaille son EBow. Une de mes chansons preferees reste She's in Parties, une sortie de goth reggae plutot indemodable (premie track sur la playlist Battlestar Erotica).

5 ans apres les debuts de Bauhaus, Ash se tire avec le batteur et fonde Tones on Tail.

Completement sous-estime, ce groupe d'electro-pop experimental electronique aura juste dure 2 ans juste apres Bauhaus et avant de que le bassiste ne revienne s'y agreger pour former Love and Rockets.

Leurs tracks font tres modernes, j'imagine bien
Performance (Playlist) ou Go passer au Batofar dans une New Wave Day et aussi entre les mains de remixeurs comme Lifelike.





Premier vrai succes commercial de Ash, Love and Rockets est plus dancey que Bauhaus , plus glam que Peter Murphy qui est le seul a manquer a l'appel. Le nom est inspire par la BD de Jaime Hernandez, Love and Rockets, qui est a mes yeux une des meilleurs DB americaines, entierement en noir et blanc et racontant la vie de la jeune punk mexicaine Maggie The mechanics et de son entourage, immigres aux US. Le trait est touchant, violent, mais surtout tres pur.


The Dark Side of the Spoon.





Avant de se taper des overdoses a l'hero avec leur tetes de Rob Zombie, eructant leur pseudo metal indus triple double (NWO anyone ?), Ministry etait un groupe bien. Aujourd'hui tout fan des Suicide Girls qui se respecte ressemble a un clone de Al Jourgensen et s'habille chez Hot Topic (on appelle ca les Mall Punks:-) mais a l'epoque le cow boy metal a la Mad Max creait un son qui allait parfaitement avec la vague rock-danse-gothique-indus-pop qu'il a contribue a faire emerger. A la fois musicalement et dans le style vestimentaire, il n'y aurait pas de Trent, l'homme aux vestes en cuir a meme la peau et sa galaxie des 15629 Halo sans Al.

Avant d'etre definitivement ravage par l'acide de son ami W.S.Burrough, il a produit quelques titres dark synthetiques qui sonnent comme un Depeche Mode au fond d'une cave salpetree : ecoute just like you in da playlist.


Et j'aime aussi les Sisters of Mercy, Lucrecia, My reflection pour leur cote synthbass synthpop melodique et dancey. Un peu plus goth metal, et la on est chez Lacuna Coil, Megadeth et Black Sabbath, le terrain du metal sur lequel je ne m'aventurerais pas :-)



pics: haloblu on Photobucket, popmatters.com., cyranodebergerac.fr, amazon.com, spirit_of_metal.com, sotosoundz.com, blogs.guitarworld.com, vox2.cdn.amiestreet.com, starclipper.org

1 commentaire:

Séverine a dit…

Suis passée ici guidée par ladiesroom, que de jolis groupes dans cet article ;)
Si tu vas voir Trent-halo-15633254 sur la date de Duluth, tu pourrais faire une petite review? ça serait sympa tout plein, vu qu'ici, à Paris, on va pas le voir avant , pffiou, au moins des lustres ;)
Bonne journée!