lundi 30 juin 2008

Spiderman of the Rings



Parfois, il y a des types de New York qui descendent a Atlanta, enflammer l'air rarefie du Grand Sud. C'etait le cas de Dan Deacon a l'occasion du "festival" Corndogorama .

Je dis "festival" vu que deja les concerts ont lieu dans un bar, le "Lenny's", un waterhole bourre a craquer de hardeux tatoues et de jeunes nymphettes a la coupe racoon (autrement dit Napolitain : noir dessous, blanc dessus) tres Hot Topic, entre une voie ferree desaffectee et des entrepots noircis par le feu.

Corndogorama, c'est une fois par an les fumees des stands de street food, 90 deg F, les sympathiques vendeurs de merdes de coolos made in China, 2 scenes aux couleurs des magazines locaux Performers et Creative Loafing, de la Busch a foison - une biere de poivrots moins chere que la Bud - 2 danseuses Jagermeister total lycra rouge qui offrent des tournees de "Jager Bombs" (un shot de Jager lance dans une pinte de blonde et avale cul-sec, ca fait piailler les filles et surtout ca bourre la gueule), 3 cabines Pelicab sur une mini plage de sable pour le cote "Homemade Coachella", et SURTOUT, des stands a Corndogs (*).

Le Corn Dog est un des elements fondateurs de la "cuisine americaine". Originaire du Texas , c'est une knacki chaude roulee dans une sorte de brioche de farine de mais, salee, frite sur le dessus et moelleuse dedans, sur un batonnet de bois. Super classe a manger comme on peut se l'imaginer, cette sorte de street food est un argument de drague EXTREMEMENT chic.

Aucun groupe enorme, mais les representants de la scene rock locale ultra dynamiques (Twin Tigers, Snowden). On se sent en famille la-bas, avec toujours les memes groupes de potes que l'ont croise le mercredi soir au MGQ, le samedi aux Afterlife de The Masquerade et en fin de soiree n'importe quand at The Graveyard, un bar poisseux tres sympathique de East Atlanta.

Et Dan Deacon

Le genre de mec qui a l'air de vivre de maniere permanente dans Be Kind Rewind, le style a tenir un vidoestore poussiereux de banlieue, entre le geek chauve a lunettes en plastique qui tiennent avec du scotch et le pedophile bedonnant a raie graisseuse. Genre creepy second degre...ou vraiment creepy en fait ?
Le type a un Master classique en composition electro-acoustique (ils ont de ces diplomes les americains), et descend de la scene pour installer son bazar au milieu du public: une table de camping qui croule sous des claviers des pedales de guitare demantelees, des cables en pagaille qui serpentent entre des boites pleines de bulbes d'ampoules, un vocoder, et un crane en plastique fluo vert qu'il tient comme un sceptre, le tout enturbanne de scotch fluo.

Le son est aussi fouilli et abstrait que son initateur qui alterne des rythmes irreguliers sur des nappes synthetiques sans queue ni tete, a premiere vue. La foule haletante a les pieds qui s'emmelent et est completement decontenancee sous les rafales de sons distordus et l'univers absurde qui leur tombe sur la tete comme une nuee d'abeilles ravagees par un nuage toxique.

Son show est une vraie performance physique, il bondit dans la salle en se serrant les poignees d'amour, hurle a la regie de rallumer les lumieres "the one you switch on when you clean the room", coupe le son, organise des jeux avec la foule : une sorte de billard humain ou 3 spectateurs pris en otage sont intimes d'aller heurter la foule a tour de role pour declencher....une enorme melee, sous les cris d'un Woody Woodpicker dechaine, de tigres affames et de hyenes en rut.

Avec son cote bonhomme et son imaginaire animalier on dirait un Jacques Martin dadaiste qui hurlerait d'un rire sardonique devant une assemblee de gamins bourres formant une chenille sous des stroboscopes qui gresillent.

Mais il y a quelque chose d'ultra-maitrise dans sa musique, quelque chose de classique qui tisse une trame addictive derriere le cote naif et debride d'un gamin satisfait qui fout le bordel dans un bac a sable.

A voir les regards hagards, les sourires et la sueur, le mec a vraiment un son...charismatique.

J'aime particulierement The Crystal Cat, tout ca fait penser a des Daft bubblepop qui joueraient a la Super Nes avec des t-shirt Spiderman.....

Ecoute The Crystal Cat

.......et les Corn Dogs aussi.


pics: wildfirewildfirerecords.com,shop.nathansfamous.com,blogs.laweekly.com


thanks to htfafsongs.com for the Crystal Cat .mp3

1 commentaire:

MC Frei Bier a dit…

Tiens ca me fait plaisir que tu apprecies Dan Deacon -- le personnage, pas seulement le 'musicien'. Je retrouve une petite part de mon moi refoule sous ce crane luisant et ces disgracieuses spectacles... en plus il a son master de la SUNY je crois :p
sinon je voulais dire que je trouve cet article ecrit avec une elegance certaine.

en passant, les corn dogs j'avais trouve une version avec des choc chips incrustees pour le matin... super bon comme tu t'en doutes. je te retrouverai la marque qd je rentrerai du Continent ou on Mange Sainement.

Aruba!