jeudi 10 janvier 2008

Mistle Toe Jam '07

Un crash du server front-end Sharepoint 2007 de ma compagnie, occasionne par mon cher administrateur Rohit me permet de vous coller ce post, qui date de l'annee derniere, a savoir Decembre 2007.





On dirait pas comme ca qu'il se passe des trucs, ici, dans cette riante bourgade d'Atlanta. Parfois, entre deux mois completement lethargiques,ou Billy Corgan fait style d'etre malade pour pas venir faire son concert au Fox theater tellement ca le gave de venir s'enterrer ici, un petit festival peut surgir de nulle part. Organise par la radio rock locale 99.X, the Mistle Toe Jam festival est un titre bien long pour 4h de concerts dans ce qui se pourrait bien etre un terrain de basket couvert situe a perpete, a Duluth , GA, exactement (meme Google map hesite, encore plus la nuit).
The Shins, Modest Mouse, Silversun Pickups, et aussi, et meme surtout Silverchair (bon ok je reconnais que ce formatage est un peu exagere vu le peu de reconnaissance que m'accorde en retour Daniel Johns) etaient ce soir a l'affiche.

Engagees sur la sortie 106, on realise que finalement c'est pas si petit comme festival, et on fait impatiemment la queue sur la bretelle, precedees et suivies par, allez, a la louche, 5687 gros pickups bourres a craquer de jeunes en chemises a carreaux et casquette cabbie. La jeunesse locale a lache son joint et pris le truck de papa pour faire les 100 km en moyenne qui separent n'importe quel point a 37 degres celsius sur une carte aux US. Nous avions ete bien naives sur ce coup-la. On finit par se garer sur un parking grand comme celui de 4 Auchans de banlieue parisienne reunis.

Le truc c'est que en tant que bonnes francaises on se pointe forcement a 6h pour un premier concert a 5h30, et evidemment, comme ces ricains sont les anti-rois du contretemps evitable et de la spontaneite, forcement, ca rigole pas, et a 6h, le premier concert avait commence depuis....30 min.

Bon
En attendant le concert suivant, vu qu'en plus on pouvait pas s'assoir comme ca n'importe ou, ni encore moins se jeter dans la fosse (!) - ca aurait fait desordre, et l'ouvreuse (oui oui, une ouvreuse, comme au cinema, mais sans les pop corn) nous aurait surement casse la gueule vu sa carrure et son groin peu amene- on a donc decide d'aller plus prudemment se remplir de Miller Lite.

La biere etait trop chere ($ 6.5, quand tu sais que le salaire minimal autorise est de $4.5, ils se sont crus a NYC ou a SF, enfin je sais pas mais dans les deux cas pas a Duluth, 4 habitants qui travaillent aux silos de Gwinett, ouh je suis bien mauvaise).

Bon
On erre ca et la dans ce qui ressemble aux couloirs d'un theatre, a la recherche de nos places, embrouillees par des benevoles plus perdus que nous. En cherchant l'autre droite puisqu'a droite, y'avait plus rien, on s'est attelees a la numerotation des portes (A puis E puis X puis 245 puis 124......). Mon QI n'a pas suivi.
J'etais donc en train de renoncer a comprendre quand j'apercois un signe avec une cigarette et une fleche. A ce niveau la c'est plus de la comprehension, mais de l'instinct.

Direction l'"espace fumeur", un enclos grillage a bestiaux ou il ne faisait pas bon du tout aller se cailler par -2 ce soir la.

Bon

Retour aux stands, les gens sortent du concert precedent. Les t-shirts etaient moches et y'avait meme plus de badges (ces foutus gamins avaient envoye leurs mamans en reconnaissance, et ces bonnes menageres avaient tout rafle avant que je puisse atteindre le champ du vision du vendeur completement demoli par des harpies en furie).

Bon

Pas moyen d'aller faire signer quelque chose non plus, deja il aurait fallu penser a amener quelque chose, et aussi parce que faire signer un sein ou une fesse ici en Georgie, devant des UNDERAGES ce ne l'aurait pas fait du tout, hein. Y'avait une queue sans fin qu'on se serait cru en 1943 devant une boulangerie qui prend plus les tickets de rationnement

Mais a part ca bons concerts !!!! De Silversun Pickups on ne dira donc rien vu le retard qu'on avait. C'est bien dommage, la voix du gamin sent la Californie, les routes eraillees et le sable en poudre de Venice Beach. Les melodies arrivent a me faire partir ailleurs, ce qui, de nos jours, est non negligeable. les Shins sont hyper reglos sur scene,super son bien balance et pas un pain,cravate bien nouee et la patate, du joli rock bien emballe c'est pese.Ils arrivent a se detacher avec elegance de tout ces Anglais mal torches (Libertines, Dirty Pretty Things,The Rakes, Go!team...).Un groupe en "the" qui tient grave la route.

Entre deux concerts, ces americains arrivent a placer de la pub, live, meme, sous la forme d'un abruti claque entre deux sapins de Noel qui deblatere des conneries avec une voix a faire une operation marketing Justin Bridou au Carrefour de Montesson.
Du coup, on s'est tirees pour "l'entracte".

RE
Les Modest Mouse m'ont bien surprise, meme si toutes les chansons sont les memes avec Banjo Contrebasse et tout un tas de trucs sympa coolos qui font du bruit genre noix de coco et casserole, ca arrive a eveiller l'interet, et c'est retro a souhait. Le chanteur est omnipresent et charismatique, avec une tete a conduire des gros trucks de livraison Coca-Cola avec la casquette cabbie qui va bien.

RE entracte, re-bouffon sur scene qui beugle.

Chez Silverchair, mon amoureux de toujours Daniel Johns (qui se tape Natalie Imbruglia le salaud) faisait son lover j'imagine pour Natalie Imbruglia (qui se le tape, la vilaine).
Note du 10 janvier 07 : OU PAS :matez donc moi ce magnifique gossip. Maquille comme une Jaguar volee, il n'est toujours pas redescendu depuis la derniere fois que je l'ai vu (a savoir 2003): il etait carrement " high", sucait le cable de sa guitare et se roulait par terre,nous a tape le bon petit torse nu sur un petit slim et boots en cuir,parce que si on voit pas ses piercings aux tetons, le show n'est pas complet.

Dommage, ils ont cherche a se raccrocher a un titre, une famille, genre "moi aussi je fais du rock inde avec ma veste cintree en velours vert". Cela dit, il etait tellement chic qu'il m'a fait tout de suite penser a ce magnifique photographe dandy dans Blow Up. Blown away, oui.......
C'etait mieux quand ils etaient classes dans "Fusion" a la FNAC. Ca voulait dire tout et n'importe quoi, fusion, mais c'etait ca Silverchair. On y posait ce qu'on voulait comme sensations, comme souvenirs, sur la voix de Daniel, et c'etait ca qui etait bien. Grosse fatigue a mon avis, la voix qui tombe sur Anthem for the Year 2000, mais HEUREUSEMENT qu'il y avait Neon Ballroom pour soutenir le tout, parce que le dernier album est tout juste bon a faire des pubs WalMart.

Resultat, une bonne petite soiree bien healthy bien proprette, pas le feu non plus, mais Silverchair me fait toujours de l'effet, et a quand meme reussi a me faire oublier le decor aseptise, l'US ARMY et son stand ou des beaufs agitaient mollement une Fender en essayant d'attirer de pauvres adolescents indecis.

En plus elle etait moche la strat, une sunburst, bah.

Au dessus quelques photos du Daniel en question, pour ceux qui ne situent pas trop et aussi pour les amoureuses de toujours (*blink*)

3 commentaires:

peter berlin a dit…

Comme j'aurais aimé ça! Surtout au moment de la rock star torse nue (par contre son slim était vraiment trop slim d'après les photos!)
Quand je pense que pendant ce temps là je me faisais un soirée trash sex....

Interstella 5555 a dit…

.....toujours le bol et les fringues en jersey blanc super moulantes Peter Berlin? Ou alors tu parles de tes "nuits en cuir noir"......

Blogger a dit…

Do you drink Coca-Cola or Pepsi?
SUBMIT YOUR ANSWER and you could get a prepaid VISA gift card!