mercredi 24 septembre 2008

The Hipsterdom


Une couv' pleines de hipsters

Qui est le hipster?

Un detracteur reste claque dans les 80's pourrait dire que c'est l'un des acteurs actuel d'une contreculture mutante, qui consomme le cool au lieu de le creer, recupere les references du passe pour simplement les revendre, guides par un hedonisme mercantile et la vacuite de societes desabusees et sans but.
Pour un jeune des annees 2000, ca peut etre un de leur pote super cool , "connecte" , a la fois tech savvy et dote d'un super style creatif, d'un sens de la debrouille et du business inne, qui cultive avec soin et stategie sa starification numerique.

Le hipster, c'est toi, c'est moi, c'est lui la-bas qui sort de chez Opening Ceremony avec ses lunettes de pedophile....ah merde c'etait Steve Aoki

Acid Wash et coupe 80's, ca recycle severe, une photo du photographe gonzo d'un nouveau genre le plus celebre : the Cobrasnake

Mais alors, si le nouveau cool, c'est le hipster, pourquoi deteste-t'il tant qu'on l'affuble de ce titre? Le punk, comme il en existe encore quelques un, annonce la couleur de loin avec son look sans compromis, tout comme le B-Boy. Bizarrement, le hipster lui , n'annonce aucune couleur avec son look recup et deteste declarer haut et fort, moule dans son slim, et Wayfarer bicolores sur le nez, qu'il est un hipster.

Madonna dans un chateau de crystal ?
pic: The Cobrasnake


Car finalement ca serait avouer appartenir a un meme grand groupe de consommateurs, qui se nourrit de la meme maniere et au meme moment de modes ultra-ephemeres, de fast-musique, mega fast-video et giga fast-fashion. Ca detruirait dans l'oeuf ce fallacieux fameux concept d'individualite, ces styles "uniques" et edgy qu'on loue tant sur les blogs de street style, ou finalement, et comme je l'avais deja souligne plus tot, tout le monde finit ineluctablement par rentrer bien sagement dans un moule, quel qu'il soit - celui impose par des bloggeurs "stars", ou par les heads designers de H&M, ou par tel groupe d'electro-disco revival a la duree de vie d'un insecte. Donc finalement les hipsters c'est une communaute -transtlantique, avec une enclave en Australie aussi- avec tout ce que ca implique de codes, de regles, implicites ou tangibles. Une communaute mouvante et corpusculaire dans laquelle on peut discerner des groupes qui cultivent un "individualisme partage".

De ce cote-ci de l'Atlantique, je pense a :


Urban Outfittered lazzzy girl
pic: UO.com

La Classic Hispter: elle a quelques tatoos tous tres fins (donc du pipo, il faut au moins en avoir un pourri sinon c'est pas credible), porte les slim acid wash AA, des t-shirts rocks de chez Urban Outfitters parce qu'elle a decouvert The Smith la semaine derniere sur Hypem, des chemises grunge et de la Converse. Elle est barman/aspirante DJ ou comedienne, boit de la PBR a $1 la canette et fume des Parliament (parce que le filtre de ces clopes de prolo americain est trop court et laisse de la place pour un petit rail discret). Son icone est Chloe Sevigny et elle n'aime pas trop se laver les cheveux.

De Castebajac habille Yelle
pic:enregistrersous.com

Le Fluokid: C'est un peu le petit soldat du fluo, qui mene en ce moment l'electro-war France (ED Bangers, Institubes, et le recent Fool House)/Australie (Modular). Sur son blog, il se prend pour un ecrivain en cuir et high tops fluos. Il aime LA, la culture surf, les filles a petits seins, Cassette Playa, Ksubi , Preen et Jeremy Scott, boit de la Vodka/Red Bull et achete des Headphones WESC. Pour en savoir plus c'est ici.

du Barbu maquille
pic:pastemagazine.com

Le Organic Hipster : Roule ses cigarettes a la main, pense que Whole Foods est un marche pour capitalistes en manque de bonne conscience, commande ses Goja berries mexicaines sur internet et boit de la biere au gout de fleurs avec plein de depot dedans. Il est barista chez Starfucks, porte des jeans en velours, des vestes en mouton et du khol (mecs seulement). Ne regarde pas la tele et le crie sur les toits. Son idole est Devendra Banhardt et tous les barbus a gratte patinee meme moins mignons.

un Hopster , ca va je sais que vous savez
pic: The Cobrasnake

Le Hopster: c est la gangsta en veste en cuir creoles et High-Top couleur legos. Vis sur son blog ou sur hypem. Porte du satin Betsey Johnson, du moulant Guess, des boucles d'oreilles poignees de porte, des ongles acryliques pierces et un sac cloute.Vendeuse, elle reve de faire comme Pharrell ou de lancer une ligne de soutifs, ecoute MIA, Spank Rock mais pas trop Santogold car c'est trop New Wave pour elle. Boit du cognac dans des clubs en cuir blanc et economise severe pour pouvoir s'acheter du Dereon (la ligne *sobre et classe * de Beyonce) ou une nouvelle paire de seins.

Le MexiSter : C'est la Hopster version Amerique du Sud. Elle est plus coton dechire, Wassup Rockers, reggaeton, nombril a l'air et bronzage parfait, tres Copacabana meets Leeds. Elle melange parfaitement influences rock, apoum bapoum et vulgarite californienne.Elle travaille pour Dov Charney qui aime bien la prendre en photo torse nu dans les couloirs de sa warehouse. Elle est souvent mal coiffee ou violee dans Vice Magazine.

Cory K et MK Olsen
pic via Blogspot

La 5th Av Hipster : Elle mixe AA et vintage YSL, Armani et Grey Ant. Elle est styliste/DJ au Beatrice Inn, paye son loyer en Amex Gold et est deja allee en rehab. Elle rend visite a des potes en prison en tunique ethnique, la Rolex de papa au poignet, entre une pacotille H&M et un bracelet en pierres semi-precieuse de sa cousine creatrice de bijoux.Elle finit les soirees devastee a boire de la Grey Goose a la bouteille, son 2.55 de Chanel en travers du corps, couchee sur Cory Kennedy. Elle a deja croise Kate M a l'ile Moustique et passe l'hiver en Inde (chez la cousine creatrice de bijoux).Se moque d'Anna Wintour avec MK Olsen aux Fashions weeks mais ne leve pas son nez de son blackberry pendant les defiles, meme si c'est Alexander Wang. Chez elle, c'est super grand, super cher, y'a des briques et des Fender Vintage devant des amplis Orange, elle a des sacs de fringues a recuperer chez Opening Ceremony a LA vu que son assistante a oublie de faire suivre dans le jet. Chez elle, le diable s'habille en Prada.

Valentine Fillol Cordier, l'icone pretty tomboy / saucy secretary
pic: TFS

La Wannabe Arty Hipster : Elle reve de mener la vie de la 5th Av hipster, mais n'en a pas les moyens ni les contacts. Elle est assistante styliste/DJ et a du mal a payer son loyer.Ses idoles sont Colette (de la Rue Saint Honore, pas l'ecrivain, hein), Alexa Chung, les soeurs Geldof, Valentine Fillol-Cordier et VV de The Kills.Elle est tres forte en incruste au Beatrice Inn car elle connait de loin le cousin de Lissy Trullie la copine de Charles Anastase dont c'est l'after show ce soir.Chez elle c'est petit et y'a rien dans les placards car elle vient de s'acheter cette paire de boots Chanel, donc elle mangera pas avant l'annee prochaine.Si elle est francaise, elle pige pour Dirrty Glam, tombe souvent sur Sart ou Face Hunter le dimanche dans le marais, sort a la Bellevilloise mais Tecknikart prevoit la descente au PMU du coin car la hype la rattrape partout ailleurs. Elle traine un peu au Flore avec son manuscrit sexy trash, on sait jamais desfois que Beigbeder.....et puis ca lui fait penser a Lolita Pille , ca serait quand meme vachement bien de piger pour Jalouse. Elle venere NYC mais chez elle, le diable s'habille en Zara.

..si vous en connaissez d'autres, des types de hispters, n'hesitez pas :-)

10 commentaires:

Daravone S. a dit…

ahahahahahaaaaaa

sodilettante a dit…

le chipster ?

Aurelie a dit…

excellent! j'adore.

JelizaRose a dit…

@Sodilettante : LOOOL :-)
j avais pense au Geekster aussi finalement , celui qui est les dernieres Series US , les Consoles, les gadgets a la con
@Aurelie : merci !

___ a dit…

en tout cas beau panorama. ça m'a bien plus de lire cette analyse comportementale ;)

so dilettante a dit…

mince il y a un bug. c'est sodilettante au dessus, sorry ça ne s'affiche pas

smilelikeme a dit…

gscciumouahahahaaaa, so true...j'ai partulièrement aimé "Elle est souvent mal coiffee ou violee dans Vice Magazine" ;-)
moi je porte des chemises à carreaux, j'ai des adidas hi-tops violettes et bleues et je vénère mon casque wesc, je pense que c'est grave - je suis une mixster? et je fume des american spirit, ach, c'est peut-être le seul truc qui manque dans tes profiles au demeurant tellement justes.

JelizaRose a dit…

Oh merde t'as l'air irrecuperable :-) a propos des American Spirit (leurs pubs toute dures dans les magazines sont assez relou mais j'aime l'aspect folklore native american..) c est vrai qu'elles sont pas addictives celles-la?

smilelikeme a dit…

ben, dans la mesure où de toute façon je suis déjà addicted depuis belle lurette, je ne sais pas trop quoi en penser...mais j'aime bien le graphisme du paquet, et surtout j'adore lire sur le côté: "made with 100% addictive free, whole-leaf, natural tobacco. no reconstituted sheet tobacco. no processed stems" - blablabla et là attention - "no additives in our tobacco does NOT mean a safer cigarette." humpf. cela dit j'ai arrêté de fumer pendant la journée sans trop de problèmes, mais je pense que c'est plus dû au peer pressure des organico-gym addicts new-yorkais ;-)

JelizaRose a dit…

Oauis je demandais a cause de mes Marloboro Lights, pas si addictives que ca finalement. Enfin tout est une question de volonte. Je suis pas a NYC mais enfin la pression dents blanches tanned ans healthy bitch est presente partout dans cette salete de pays :-)