mardi 5 août 2008

Fashion and Superheroes


pic: www.metmuseum.org

Avant de repartir a Atlanta , j'ai fait un detour par le MET (Metropolitan Museum) ou est ouverte une expo intitulee Fashion and Superheros.
C est une petite expo, rapide et aeree, ce qui ne l'empeche d'etre ultra-concentree et bien pensee. Organisee autour de la representation du corps chez les differents superheros bien connus (de Batwan a Wonderwoman), on y observe la fascination des designers etrangers pour ce phenomene ultra-americain, le superheros. Souvenez vous, se sont les couleurs du drapeau a etoiles qui drapaient les formes de Wonderwoman ou les muscles de Captain America....

Il y a the Graphic, the Patriotic, the Viril, the Paradoxical, the Armored, the Aerodynamic, the Mutant ou the Postmodern bodies, toutes les facettes du superheros explorees avec l'oeil des createurs les plus body-conscious de ce siecle et du precedent, menes par le bataillon des Anglais. Evidemment.




Gareth Pugh S/S 2007
pic: flickr

Et ca va du style "Nasa" de Rei Kawakubo pour Comme des Garcons a la nouvelle avant-garde rock et dark de Bernard Wilhelm, Gareth Pugh et Rick Owens, en passant par les silhouettes ultra-sexualisees de Thierry Mugler (epaulettes-armoires a glace et taille sablier) des annees 80, l'exuberance du pirate fou Galliano, l'humour de Jean-Paul Gaultier ou les representations futuristiquement chiquissimes de Giorgio Armani, Alexander Mc Queen et Dolce & Gabbana.


De gauche a droite Thierry Mugler, F/W1996–1997; Dolce & Gabbana, S/S 2007; Thierry Mugler, S/S 1992

pic: nymag.com


Rick Owens Fall 08

pic:blogger.com

Il y ceux qui sexualisent la femme de maniere exageree, qui creent des costumes de pouvoir et d'oppression aussi . Des costumes fous de conformisme, sous les paillettes et la subversion profilee.
Il y aurait pu y avoir aussi Paco Rabanne le ferrailleur et grand absent de l'expo (en meme temps a force de predire des conneries ca devait arriver).
Mais il y aussi ceux, Riccardo Tisci chez Givenchy, Nicolas Ghesquiere chez Balenciaga et Stefano Pilati chez YSL qui reinventent la femme superheros dans la vie de tous les jours, ceux qui s'inspirent de ces styles heroiques pour sublimer les faiblesses et la force de n'importe quelle femme.
A l'expo, il y avait les fameux leggings Balenciaga de l'ete 2007, une armature arachneenne cousue minutieusement de petites plaques de cuivre incurvees, un vetement jamais vendu a la fois extremement dur , portable et sensuel. Toute la force de Guesquiere.

Defile Balenciaga S/S 07

pic: ttp://iwantigot.geekigirl.com

La campagne S/S 2007, shootee par David Sims m'avait marquee : futuriste sans etre metallique ni boxy, la femme Balenciaga etait immobile, a l'affut dans une nature violente et hostile. Animale et seule au monde, elle attendait la confrontation avec demain.





pics: TFS

5 commentaires:

LittleBoxes a dit…

Les clichés de la précédente collection de Balenciaga me rappellent ceux de la nouvelle collection de la marque avec Charlotte Gainsbourg. C'est hyper troublant. Stricte et le regard sans expression, en prenant des poses anguleuses aux allures de robot - une impression renforcée par le minimalisme du nouveau flagship de LA - elle y est à peine reconnaissable, en contradiction avec l'image bohème-cool-chic qu'elle m'avait habituée lorsqu'elle représentait Gérard Darel. Mais bon, après Jennifer Connelly, le choix par Ghesquiere de faire appel au jeu des actrices est peut-être justifié.

JelizaRose a dit…

Oui on a vu le glissement depuis plusieurs annees vers le futurisme , que ce soit dans les coupes, les tissus (je devrais dire "materiaux")et la photographie pour les pubs. Je deteste celles avec Charlotte Gainsbourg, elle a l'air mal a l'aise et on sent qu'elle n'est la que parce que c est une des meilleures amies de Guesquiere.je preferais celle que j;ai poste, avecle visage si particulier de Coco Rocha. Mais ce choix de prendre des actrices a l'antithese du show-off, delicates mais vivantes, tout en leur faisant porter ces fringues a la fois difficiles et evidentes fait partie de la strategie de Balenciaga. C est la meme que reside le genie de G, faire du familier si novateur.

Peter Berlin a dit…

Dis moi ma belle? Tu aurais des exemples dans la mode masculine? J'adore les superheros, et je suis dingue de Mugler (même s'il est devenu un cyborg lui-même)
Je pense que tout le monde veut être un superman aujourd'hui, tellement simple de tout avoir en un claquement de doigt et d'être le plus fort... tout en se voilant la face! ;-)

JelizaRose a dit…

y en a qi y croient dur comme fer qu 'ils sont des superheros (Bush...) mais curieusement ca a pas l'air de marcher des masses. Super question a propos de l'influence des superhreos dans la mode masculine....j'y connais pas grand chose mais j'ai envie de dire les androgynes comme Gareth Pugh ou Wilhelm sont pas mal places aussi en mode (a l'expo y'avais un super modele de poncho masculin de Wilhelm imprime banniere americaine, mais completement dans de stons terreux tres Mad Max)

Peter Berlin a dit…

J'ai un numéro du magazine néerlandais BUTT avec une belle interview de Wilhelm, inutile de dire qu'il est nu sur les photos, c'est BUTT quand même!
Je craque trop sur ce mec!