dimanche 1 juin 2008

Yves Saint Laurent Est Mort

Dimanche 1 juin 2008, Yves Saint Laurent est mort a 71 ans.


"J'ai toujours cru que le style était plus important que la mode. Ils sont rares ceux qui ont imposé leur style, alors que les faiseurs de mode sont si nombreux" (1993)

Ci-dessus des elements iconiques , "Le Smoking" et plus recemment le sac Muse. Saint Laurent a ete le premier a subtilement detourner le costume d'homme pour les femmes, et son influence impregne plus que jamais la mode aujourd'hui, avec la perennite du style "masculin chic"(un debardeur un peu trop grand, un pantalon a pinces en tissu de laine, un blazer oversize et une chaine d'argent entre les seins ? la "nouvelle" sensualite 2008 ).

Persuade que la femme "voulait porter des pantalons", il a cree des collections a la fois chic et pratiques (il a ete un des initiateurs du pret-a-porter), toujours destinees au voyage, avec les multiples reeditions de la saharienne, et plus recemment la collection 21, construite avec des tissus infroissables qui ne requierent que peu de soins.

Si Coco Chanel a libere la femme, Saint Laurent leur a donne du pouvoir.

Ici avec Catherine Deneuve, sa muse et egerie.


Yves Saint Laurent a ete une des premieres marques de mode a elargir son activite avec des cosmetiques et de la maroquinerie de luxe. Peu de marques ont reussi a atteindre cette qualite et cette finesse dans leurs produits ( ne me parlez pas de Chanel, des horreurs bourres de silicone ou d'alccol, des rouges Dior, a l'odeur rance et synthetique). Mes indipensables ci-dessus, la touche eclat et Rive Gauche..

Ci-dessus, la releve Stefano Pilati, qui avec Nicolas Ghesquiere chez Balenciaga, eloigne le vetement du corps humain pour en faire quelque chose de nouveau, modele, decoupe, a la fois sensuel et anti- anatomique, une attitude qui prouve que depuis Saint Laurent, si la mode a besoin de ceux qui osent, certains genies oeuvrent a ransformer discretement mais surement la femme et sa place dans la societe.

Plus d'infos sur YSL et des details sur les epaules des vestes de smoking (entre autres :-)) sur le site de la Fondation Pierre Berge Yves Saint Laurent.

"Fashion is an endless process of elimination : in and out, now and then, new and old, right and wrong. Being among the chosen provides the nervous adrenaline on which fashion runs. It is a highly visible state of grace, for you are seated in the front row of fashion, you are invited to Yves's party, you are the face in every magazine, you are deified. But with the thrill of being chosen comes the fear of the fall from grace. Fashion's compulsion for change means it is only ever a matter of time before you are out, rather than in, you are wrong rather than right. It is the coexistence of these two states - euphoria and fear - which creates the ecstasy and terror of fashion".

From The Beautiful Fall, Lagerfeld, Saint Laurent and Glorious Excess in 1970s Paris, un bouquin de Alicia Drake que je recommande fortement aux puristes du style parisien :-)

credit photos : AFP, YSL

1 commentaire:

peter berlin a dit…

Ah celui là si je l'avais croisé dans les sixties, je l'aurais mis dans mon lit illico presto!
La marque YSL Beauté vient d'être rachetée par L'Oréal.... Ouch!