lundi 9 juin 2008

Boys who like Girls to be Boys


pic: vicemag.com



"Girls who are boys
Who like boys to be girls
Who do boys like they're girls

Who do girls like they're boys

Always should be someone you really love"


Blur- Girls&Boys

La fille qui s'habille comme un mec = KD Lang= tonton Robert = c'est fini. Regardez Lou Doillon. Il est loin le temps ou une pantalon a pinces et un t-shirt trop grand faisait de la fille une sale bonne vieille butch. Et il n'y a pas que certaines heteros androgynes qui s'habillent comme un mec : tout le monde s'y met. Depuis deja plusieurs saisons, le look masculin pour femme est descendu dans la rue. Deja a l'epoque, comme je l'ai cite plus bas, Saint Laurent cintrait les femmes dans des costumes masculins. 2007 : La Redoute sort une serie avec Jane Birkin, en Converse, jean et T-shirt unisexe....et reitere ce choix en hiver avec Francoise Hardy, cheveux gris et courts, blazer et pantalon a pinces.
En 2008, ALexander explose avec son "Menswear for Women", porte par la tres androgyne Erin Wasson.


pic : style.com


Le mot est lance : le casual 2008 sera large, sera looze, sera blazer et chino retrousse. Version chic, on n'oublie pas non plus de fermer les boutons de chemise jusqu'en haut, on sort un blazer Lauren a double boutonnage et pas mal de filles ecument deja les friperies a la recherche de neouds papillons pas trop graisseux. Comment ca , c'est fou? Vite, vous etes deja a la ramasse.

Mais si la fille 2008 reve de vetements d'homme, elle n'en porte pas. Le vrai chic reside dans la nuance qui en fait son elitisme,son raffinement, la couture courbee d'une veste slimane qui aura ete reprise par une retoucheuse minutieuse et adaptee a des epaules fines, une braguette de jean certe longue, mais pas trop, et des jambes retaillees au millimetre. Fini les pinces de cintrage des chemises , mais les manches sont raccoucies, la largeur des poignets plus fine.

Si Luella nous ensevelit sous des fleurs capitonnees ou en liberty qui caressent les formes, Stefano Pilati pour Saint laurent et Givenchy elargissent les tailles, deploient des formes rigides pour detruire la feminite avenue et fanee d'une robe trop pres du corps.
Balenciaga fait les deux : du fleuri...et du brutal, du decoupe, de l'androgyne. C'est un genie (je radote ?)
On s'approprie aussi les accessoires: les grands sacs en cuir noir, les loafers bicolores, les Wing Tip, les Weston, les chapeaux (haut de forme, fedora).

Et si les Americaines sont longues a la detente (seules les New Yorkaises se battent a l'heure qu'il est pour les costumes laches de Chris Benz),


elles concedent toujours a la France ce chic un peu debraille qui leur fait si peur et qu'elles idolatrent pourtant : lou Doillon et ses hauts de forme sur pantalon large taille haute et queue de pie, toujours un peu trop costume grand-siecle mais c'est ce qui fait le charme de sa ligne de jeans pour Lee Cooper,


ou Clemence Poesy, specialiste de l'oversize sexy etde l'effortlessly chic. Car du masculin sur une ossature frele.....

Preuve en est l'engouement pour La Garconne, un site au nom francais tellement revelateur, plutot confidentiel , qui delivre avec parcimonie les pieces maitresses de l'avant guarde americaine: Wang, 3.1 Philip Lim, Opening Ceremony.

La Garconne c'est la fille que Jalouse(nt) toutes les americaines, le magazine francais a la main sur Bedford Avenue (Brooklyn).

La Garconne c'est la fille 2008 si une annee de style devait etre representee par une allure, un parfum de cheveux, un ressenti.
C'est une chipie mysterieuse qui rendra sensuelle une chemise en plaid a meme la peau, une chaine en metal brut entre ses seins.
Il y a Freja Beha.

Il y a Agyness, la proletaire punk qui a remis au gout du jour une pixie cut 80's tombee aux oubliettes du kitsch depuis Annie Lennox, entre le livreur de lait a Londres pour Burberry The Beat et la business woman ultra-classe, sulfureuse sur le yacht de Giorgio Armani?



Il y aussi Irina. ? mais non trop 2007, trop pete Doherty c'est deja fini.

pic : Garance Dore

Et puis il y a Valentine Fillol-Cordier. Discrete, elle est partout. Androgyne, elle a le visage brutalement doux et feminin d'un ange du 8eme, la farouche independance d'une intello introvertie du 6eme. Elle est chez Garance

pic: Garance Dore

elle et sa paire de jeans, ses cheveux emmeles qui ont fait le tour de la modosphere.

Quelques indices de sa branchitude, une preuve que c'est peut-etre bien elle, la fille de 2008 ?
Elle est dans Nylon. Ses Influences : "Chanel si elle etait la grand-mere de Kurt Cobain" (blam, cash , l'infuence grunge de cet hiver est casee). Elle est dans Vice magazine.
En Rock and Republic, vintage et APC (photo du haut). Elle est chez Karen Walker et Perry Ellis



Pics: handbag.com, TFS

watch her :-)

1 commentaire:

peter berlin a dit…

J'aimerais bien que les mecs se mettent aussi aux jupes (liberté de mouvement, les courants d'air rafraîchissants...) et aussi aux chaussures ouvertes mais classes (nous on doit s'engoncer les pieds dans des chaussures en cuirs toute l'année, que horreur!) Je leur laisse le costume si elles aiment ça, je trouve que c'est le look le moins pratique et le mois valorisant pour un homme.