jeudi 27 mars 2008

Welcome to Nowhere

Welcome to Nowhere.Or maybe ......to Saint Louis, Missouri.
Une semaine la-bas, c'est revivre Boy's Don't Cry et Fried Green Tomatoes en meme temps, se heurter au neant intellectuel en marchant sur un heritage francais qui s'effiloche peu a peu. C'est la ville Native de Chuck Berry, celle des premieres scenes de Tina Turner ( mais aussi Sheryl Crow, on s'en fout ?) un ilot de buildings perdus dans les grandes plaines, encadres par une arche en acier sortie de nulle part, une enflure proletaire qui ne reve que de Chicago, eternellement a 4h de route, comme dans un road-movie sans destination finale.


Il s'y passe des trucs marrants:

An undetermined number of women have filed a class action suit against Chuck Berry, charging that he made videotapes of them when they were undressing and using bathrooms on his property at Berry Park. The suit alleges that Berry used secretly placed cameras to videotape these women as they undressed, used the toilet, dressing rooms, and a bedroom in his home and restaurant."


—St. Louis Post-Dispatch July 30 1990
Paru dans Creem Magazine




Fevrier 2008, quartier Creve-Coeur, je fighte sur le chemin du motel contre la neige d'un gris degueulasse et les voitures qui ralentissent pour m'observer marcher, etrange oiseau exotique le long de cette autoroute a 14 voies sous un panneau qui disait "Huge Biker Show Tonight , Win a Breast Enlargement !".

C'est pas Las Vegas les mecs, c'est PIRE.



Saint Louis c'est plus qu'un shithole c'est carrement un nothingland peuple de beaufs, ou en ce moment il fait -10 C, dans un decor a peu pres aussi festif et coquet que le niveau 1 de Half Life.



The Delmar Loop, concentre de culture MTV a la sauce Branson, grandes chaines de disquaires et magasins rockabilly cheap, des filles trop maquillees a la chair molle et blanche sentent le patchouli de supermarche et refont les lacets de leur plateformes shoes a lacet roses en commentant une vitrine avec des voix a 20 MHz.



L'arche, The Gateway To the West, un crochet d'acier fatal , une tentative vaine d'atteindre le ciel ou meme les nuages ne font que passer, et quitter ce monde de drugstore cowboys. De l'autre cote, le Missouri fait clapoter ses eaux boueuses comme si de rien n'etai, et les bateaux a aubes tanguent doucement sur le fleuve, comme un vieux rocking chair qui grince sous le poids d'un grosse femme. It's ragtime.



Et surtout les Eglises. Ces putains d'eglises en carton de tout style et de toute confession possible. D'ailleurs une banderole a l'aeroport remercie Dieu a ta place pour t'avoir amene jusque la. Ok, c'est cool, mais on oublierait pas un peu le pilote, dans l'affaire ?

Mais Jesus, c'est quand meme un mec cool, tres rock tres star, un super Bruce Springsteen en quelque sorte. Ou alors un autre Johnny Hallyday...en tout cas on fait des ...pubs pour lui sur l'autoroute.



Autre moment interlope, un parking deserte, quelques Cadillac delabrees completement a plat, un buffet chinois open, un antiquaire en ruine, et un bar/billard/arcades/flechettes reste claque dans les 80's, nomme le Pink Gallion, avec la moitie des lettres en neons tous morts qui clignotent au hasard au bord de la route.
C'est la que j'ai regrette de ne pas etre arrivee solidement bourree, j'aurais pu pretendre avoir joue dans Doom Generation.

Ca sentait bon la friture d'avant hier et la vieille moquette rapee a tetes de Licornes surement fluos a l'epoque faisait pale figure entre les tables de billards bancales et les regards du tenancier egrillard.
Ses chicots brillent dans la lumiere noire, mais il a de la monnaie pour les trucs a flechettes electroniques qui font des bruits de console Atari.

Je fonce aux toilettes.



Des photos de bellatres huiles tres casting pour Beverly Hills 90210 se refletent avec insistance dans des mioirs encadres de rampes d'ampoules rondes, comme dans une loge de peep show bon marche. Partout, des photos aux coins jaunis scotchees sur le carrelage, les memes modeles aux dents blanches que ceux qui sont exposes depuis 1988 dans la vitrine chez "Jacqueline coiffure" a Montron-sur-Benaize.

Le genre a laisser du Pento sur l'appuie-tete.


pics: self, wikipedia, McCullagh.org

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Complètement fan de ton écriture, de ton style... Beaucoup d'autres choses à ajouter... Où puis-je t'écrire? Tout s'affiche en néérlandais chez moi. Nad.

JelizaRose a dit…

merci Nad....n'hesite pas a me contacter ici :
jelizaroseforinfinitejest AT gmail DOT com
++

Blogger a dit…

BlueHost is the best website hosting company for any hosting services you might require.