mardi 18 mars 2008

Are You a Headphone Girl?

En 1989 on faisait tout pour cacher ses ecouteurs. Les baladeurs K7 etaient gros, moches, tout plastique rien que les piles ca faisait des trous dans les poches et surtout ils faisaient un raffut du tonnerre quand l’auto-reverse (quand on en avait un bien) faisait mine de s’enclencher. Et la bobinette cherra, ouais, c'est ca.

Fallait en vouloir pour prendre le metro avec , ca faisait vraiment fan a moitie dingo, et tout le monde vous regardait. Alors porter un casque a l’epoque, c’etait vraiment passer pour un Gremlins.

Puis on est passes au MD, ce putain de format proprietaire Sony, avec les tout petits disques qu’on perdait et le milliard de cables possibles pour relier le bazar a la chaine hifi sortie auxilliaire si t'etais bien loti. Et dans le metro tout le monde etait intrigue par ce petit lecteur gris et cubique.

Et puis dans un bel effort conjoint des ingenieurs et des multinationales de ce bas monde, le lecteur MP3 est apparu, il loge dans la paume de la main (technique dite du tampax) ou on l’accroche au col comme un descendant techno en metal brosse de ce bon vieux pin’s qui lui n’a pas survecu au changement de siecle. Egalement beaucoup plus cher, on le cache alors que le metro devient une foret de cables blancs avec les deux petits disques blancs-aussi-au-bout-qui-font-mal-aux-oreilles. Et du coup, ecouter de la musique hors de chez soi a cesse d’etre l’apanage de quelques inities dans leur monde pour devenir cool, puis….. completement banal. Et plus personne ne regarda plus personne ecouter de la musique.

Et puis sont apparus les casques. D’abord reserves aux ouvriers conducteurs de grues, aux aiguilleurs du ciel et aux DJ qui en ont fait une attitude de la night (qui ne reve pas de porter un bon gros Sennheiser sur une seule oreille, en laissant l’autre libre pour pouvoir caler le morceaux suivant, la tete penchee et dans un mouvement de l’epaule remontee tres tres technique et tres tres sensuel?), le casque est devenu du jour au lendemain l’accessoire branche de tout un chacun, de l’etudiant avachi direction Jussieu au jeune beau du 16 eme qui fait attention a ne pas froisser son pardessus direction La Defense, en passant par des gamins tectoniks direction Chatelet. La minette a frange et en bottes camel vintage s’y est aussi mise, et tout le monde est d’accord pour trouver ca sexy (cf la photo tres classe au dessus, pourquoi les actrices X persistent-elles avec cette horrible ombre a paupieres bleu irise ? mais ceci est hors sujet, j'en conviens).

Il y a meme un blog de musique plutot branche qui s’appelle Headphones Sex…..

Toutes les marques dites “pro” s’y sont mises pour nous pondre des casques design, voyants mais surtout accessibles. La qualite vient apres. La marque Skull Candy avec leurs casques roses a tete de mort et meme de la fourrure (!!) ou aux couleurs Rasta fait fureur.

Intriguee, je me suis un peu penchee sur la question.

Depuis toujours figure eminente des animes japonaises, la Headphone Girl est sexy, punk,

et surtout tres HOT.




Les filles qui portent des ecouteurs sont considerees comme des filles independantes, fieres de leur individualite. Elles projettent une image de pouvoir et de controle, puisqu’elles sont capables de bloquer le monde exterieur, de l’ignorer pour s’epanouir dans un monde qu’elles se sont creees, au nez et a la barbe d’un reel forcement agressif.

Il parait que certains fans de manga font le rapprochement entre la forme des ecouteurs et celle des seins, ou alors estiment que comme un soutien-gorge, les ecouteurs sont la pour cacher cacher 2 points vitaux extremement sensuels.

Mais peut-on expliquer cette tendance uniquement grace a cette vision a la fois exclusivement masculine et legerement conservatrice? D’un point de vue feministe, comment ne pas alors affirmer que les bulbes des ecouteurs ne sont pas sans etre carrement evocateurs d’une partie du corps expressement masculine?

Intervient alors une tendance plus globale, qui depasse la simple apparence physique ( et ceci sans vouloir pretendre a une quelconque etude sociologique digne de ce nom ) : comment ne pas voir dans le port ostentatoire du casque une barriere fierement claquee a la figure de son prochain, la materialisation a son paroxysme d’un individualisme forcene, l’allegorie du “Me, Myself, and I” ?

Ca fait partie du trip : j’ai Mon MYspace, MA playlist sur MON Ipod, j’ai aussi MON fessebouque ou il y a ecrit que hier j’ai mange MA pomme a 17h dans MA voiture sur le periph, ou j’etais TOUT SEUL dedans (dans MA voiture, hein, pas sur le periph’)

Et PIRE, dans un moment de parano urbaine, on peut meme arriver a se demander si son voisin ecoute VRAIMENT quelque chose dans son casque, ou si il ne veut tout simplement pas nous eviter…….

Et toi, tu portes un casque?

2 commentaires:

B a dit…

Headphone Boy! Toujours ces 'bulbes' dans les oreilles ou qui me pendent au cou! Tendance exhibo dont je ne me doutais pas? Peut etre..
Mais dans les transports, le port du casque présente 3 avantages:
1. éviter de se taper les raleries de parisiens blasés 'fais chier, il pleut, j'en ai marre, j'ai une vie de merde' ou leur bonheur fièrement affiché 'je pars demain pour ma 5eme semaine de vacances ce mois ci!' ou 'Ma mère m'a acheté un Longchamp pour mon anniv. C'est le kiffe grave d'avoir 12 ans!'
2.ca facilite la curiosité mal placée... les gens parlent comme si tu n'étais pas devant eux. Suffit de couper le son pour entendre une mère dire à son fils:'fiston, je t'interdis d'écouter ta musique aussi fort que ce jeune punk, il va finir sourd tssss. Raaa la jeunesse'...Oui maman. Je devrais suivre le conseil à l'occaz.
3. Last but certainly not least: se couper des concerts gipsy improvisés dans les rames de métro et des sessions de téléphones portables ghettoblasterisés qui bizarrement diffusent 100% du temps une musique détestable...et saturée qui plus est.

Sinon la photo de ce post pète... et ta playlist toujours aussi appréciée ;-)

JelizaRose a dit…

HEHE super commentaire trop drole, on voir que tu es ne avec des ecouteurs dans les oreilles (meme que tu les avais toujours autour du cou devant Aldo :-))