mardi 22 avril 2008

The Pacific Princess never died



A force de voir des pubs tout droit sorties des 80's a la tele et dans les street magazines, j'ai fini par me poser la question fatale, une croisiere, WHAT THE FUCK??

l'Americain qui part en croisiere cheap est le genre de personne a porter des chemises blanches sans manches et une visiere en plastique verte dans un all-inclusive Disney Resort.

Le genre de bouffis qui se tournent l'un vers l'autre dans leur lit multipositions a lattes electriques Craftmatic en lancant , "hey baby, let's go to Vegas, no, wait, better...Acapulco!".
Ils passent leur dimanche apres-midi a lire People en buvant des Sex On the Beach trop sucres avec des pailles coudees a rayures.

Et sur un bateau c'est pareil.

La pratique semble etre quand meme tout a fait neo-coloniale, dans le "tout-inclus" ils emmenent leur monde avec eux, enfin plutot le monde tel qu'ils voudraient qu'il soit, une succession sans fin de chambres avec ESPN par satellite (pas moyen de louper le sport ) et porte capitonnee en satin creme, de casino bruyants et de bars ou le Coca est coupe a l'eau, sous les regards las d'un pianiste de jazz libidineux.

Il y a bien sur les piscines et les salles de sport et meme le salon de coiffure, histoire de ne pas etre trop depayse en changeant de pont. Tandis que des types en costume Ralph Lauren jouent naturellement au golf sur le pont superieur, comme ils le feraient dans la banlieue de Baltimore, Maryland, leur bonnes femmes cherchent des yeux la voisine du 240 D qui a fait tellement de bruit au lit avec son mari la veille au soir que tout le monde ne parlait que de ca ce matin en chuchotant de maniere evidente dans la grande salle de petit-dejeuner.
Bah oui, ca fait une semaine qu'il fait le meme soleil de plomb, donc le sujet du temps a ete deja epuise....

De temps en temps, ils croisent leurs voisins de cabine dans les couloirs, mais au moins, avec ceux-la, ils n'ont pas de probleme de massif de pante grimpante qui empiete sur la cloture blanche d'a cote.

De temps en temps aussi, on vous laisse debarquer, quand meme, le temps d'aller en haut de la plage et de redescendre, car "back to the boat at 5PM". Et puis de toute facon Dieu interdit le moindre contact visuel avec des locaux, ils pourraient vous voler votre banane en cuir, vouloir tresser vos cheveux avec des perles ou vous refourguer des verres a shots ou des cuilleres commemoratives en cuivre, que vous allez de toute facon acheter le dernier jour a la boutique sur le bateau.

La seule raison pour laquelle on pourrait avoir l'idee de partir sur une croisiere americaine serait deja d'adorer se changer en permanence, car il faut bien se creer quelques reperes temporels qui auraient tendance a disparaitre dans un decor aussi factice.
Cela est d'ailleurs la raison d'etre principale des Collections Croisiere des grandes marques de luxe, une troisieme saison un peu bancale et toujours excessivement hors de prix constituee de short cargo, vestes de coton sport, chemises blanches et longues robes de coktail pour le soir. Plus conservateur, tu meurs.

Ah tiens, une autre raison aussi : bien aimer les buffets. Sur ces bateaux il y a toujours une abondance de bouffe permanente sur des nappes en satin peche, qui croulent sous les cornes d'abondance en polystyrene et les coquilles Saint Jacques geantes. Le genre a contenir les patates en salade de la veille dans de nouvelles combinaisons visuellement ingenieuses qui visent a tromper le chaland.

Cela dit, je suis une incorruptible fan de The Love Boat (La Croisiere s'amuse), depuis longtemps disparue de nos ecrans , pour l'ambiance surannee un rien raciste (Isaac le barman prend quand meme cher au niveau cliche colonial), les uniformes de l'equipage, les robes de soirees tres glitter et les brushing a la Farah Fawcett (Madonna n'a rien invente) des femmes, les chemises cols pelle a tarte en lycra moulant sur des pantalons a pinces pattes d'elephants des hommes, les intrigues a la con, les mariages rates-mais-en-fait-non et les escales a Acapulco.

Ah, le Pacific Princess.....

Et dire qu'il y a eu Andy Warhol lui-meme en guest star en 1985, tout gauche et raide, il tourne le dos a la camera en permanence, c'est culte !

3 commentaires:

Little Boxes a dit…

J'avais lu quelque part que l'on projetait d'en faire un film, et France 3, sans respecter l'ordre des épisodes, rediffuse la série, mais genre pendant les vacances de Noël avec M. Bean.
En tout cas, super article et super drôle.

JelizaRose a dit…

Ah je savais pas que France 3 rediffusait ca la vache ! PAS DANS L'ordre par contre c'est UNE HONTE :-)

Blogger a dit…

DreamHost is definitely the best hosting company with plans for all of your hosting needs.